deux-nids( je ne peins pas le monde,mais le dessine avec mes mots...)

deux-nids( je ne peins pas le monde,mais le dessine avec mes mots...)

MAIL D'UNE LECTRICE SUR ENTENDRE L'ECRIT

                                                              Bonsoir Denis,

J'espère que mon mail te trouvera en pleine forme. Je me demandais si tu avais déjà eu des retours sur ton livre et ce qu'il en était. Je l'ai trouvé tellement différent du premier et je n'arrivais pas à savoir pourquoi et puis...

Tu m'as parlé de ton coma et je t'ai proposé d'aller en voir la signification. Symboliquement quand on n'a plus envie de vivre mais que l'on a peur ou pas envie de mourir, notre cerveau envoi une réponse à notre mal-être dans notre corps, et dans ce cas, le coma, qui est un état intermédiaire entre la vie et la mort, le temps que l'âme décide. Ce n'est pas pour rien que ton ange-gardien de papa est venu dans ton rêve et il a bien eu raison.

Je suis curieuse de savoir à quelle période tu as écrit Ressourcer d'Amour. Je ne serais pas surprise que cela soit en post-coma. Retourner à la Source de la vie qui est l'Amour comme une rééducation, l'écriture aidant à évacuer les blessures. Dans ce premier recueil  très bien écrit, il en ressort quand même une nostalgie et comme je te le disais dans un autre mail, derrière l'écrivain j'ai pu voir l'homme rêveur, écorché, un brin révolté, amoureux éternel mais curieusement mon favori fut SDF qui était le plus "vivant" en tout cas pour moi.

 

Avec Entendre l'Ecrit tu as choisi la Vie et cela te va bien. La couverture est lumineuse, le titre percutant Entendre l'écrit (les cris ??), les textes plein de poésie, de justesse, les mots sont précis. Je n'ai ressenti aucune colère mais juste un constat sur certaines réalités de la Vie que tu décris avec beaucoup de douceur. Avec ce second livre c'est ton âme d'artiste que tu dévoiles. Bravo ! 

 

Alors quel est mon préféré dans ce recueil ? Difficile à dire à chaque page j'avais un nouveau coup de cœur. Cependant je me suis amusée à écrire un petit texte avec tous les titres des textes qui m'ont percuté, touché, ému, sensibilisé. Voici ce que cela donne :

 

J'ai d'abord AIMER, mais lors d'une BALADE un violent orage a éclaté et je me suis égaré puis profondément endormi. A mon réveil, se trouvait à mes côtés comme dans une brume, une BLUES BLANCHE. Mais je suis vivant et je pousse COMME UN CRIDERRIERE MES MOTS, il me faut ECOUTERECRIRE, et de nouveaux EN VENIR AUX MOTS, remplis d'ESPERANCE. Mais je suis FRAPPEE EN PLEIN COEUR et JE NE DORMIRAI PAS car LA FAUCHEUSE est là tapie quelques part. Heureusement, LA PETITE FILLE DU WEEK-END est partie chez son père. Elle est LA PREMIERE fille mais comme LA VIEILLE et L'ARBRE CENTENAIRE, elle arrivera un jour à L'AUTOMNE de sa vie. LE BONHEUR c'est dans LES GENS QU'ON AIME et il me faut trouver LES MOTS, tendre MA MAIN, dans MA VIE EN SURSIS. Avant la MAISON DE RETRAITEPARDONNERPARTIR en PELERIN et RENAITRE grâce à une RENCONTRE et comme UNE MERE SANS ENFANTUNE NUIT APRES L'AUTRE parcourir les CHEMINS BUISSONNIERS pour ENTENDRE L'ECRIT.

Encore BRAVO !

 

Amicalement.

Carol



10/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres